Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/21/d431237899/htdocs/clickandbuilds/RPS/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 5892
La QVT - mavisionsociale

La Qualité de
Vie au Travail

QVT : un concept innovant et productif

QVT, définition

Selon l’accord national interprofessionnel du 19 juin 2013

La QVT est considérée comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué.

La performance d’une entreprise repose à la fois sur des relations collectives constructives et sur une réelle attention portée aux salariés en tant que personnes. 

L’amélioration de la qualité de vie au travail est un enjeu et un levier de santé, de maintien de l’emploi des travailleurs et de performances économiques et sociales de l’entreprise.

QVT : un levier de compétitivité pour les entreprises

La QVT facilite le recrutement des employés dans l’entreprise et peut constituer un réel facteur d’attractivité des
talents.

Elle influe fortement sur le stress grâce notamment à l’amélioration des relations humaines, l’implication des salariés dans les prises de décisions relatives aux tâches qu’ils réalisent…

La QVT est un facteur déterminant de l’engagement des salariés – meilleure productivité, créativité, présence et compétitivité.

L’augmentation de l’engagement des salariés
dans l’entreprise accroisse
sa compétitivité (voir
l’infographie du « Cercle
vertueux de la QVT »).

En termes de condamnations devant le Conseil des prud’hommes, la QVT a un double effet : la réduction du nombre de procédures judiciaires et le moindre risque de condamnation.

Le cercle vertueux de la qualité de vie au travail

Un cercle vertueux est un ensemble de cause à effet qui améliore le système entier. C’est l’inverse d’un cercle vicieux.

Les effets secondaires de la QVT sont le sentiment de bien-être au travail pour les salariés, une augmentation de la créativité, de l’efficacité, la satisfaction client, la conquête de nouveaux marchés, globalement la croissance de l’entreprise et de sa compétitivité. L’entreprise devient plus attractive pour l’embauche de talents et leur fidélisation…

QVT : l’état des lieux

L’engagement des salariés envers leur entreprise

Selon l’institut Gallup les salariés sont classifiables en 3 grandes catégories (engagés, désengagés, activement désengagés).
En 2013 les statistiques françaises sont parmi les plus mauvaises au niveau européen. (cliquer ici pour voir le classement européen).
En règle générale, le désengagement est lié à un manque de reconnaissance, un manque de sens donné au travail à effectuer, une faible latitude décisionnelle.

ENGAGÉS

%

Salariés motivés, proactifs, qui lient volontiers leur épanouissement personnel à la bonne marche de l’entreprise et sont prescripteurs des produits de leur entreprise.

DÉSENGAGÉS

%

Salariés qui ne sont pas réellement actifs, faisant leur travail de manière neutre, en quête de sens du travail. Ils sont susceptibles d’évoluer en fonction des circonstances dans un sens positif ou non.

ACTIVEMENT DÉSENGAGÉS

%

Personnes qui manifestent un sentiment négatif à l’égard de l’organisation pour laquelle elles travaillent, voire sont potentiellement hostiles à leur entreprise.

Une forte dégradation de la QVT ces dernières années

En 2013 les salariés français considéraient à 68% que la qualité de vie au travail s’était dégradée au cours des 5 années précédentes.

Cette dégradation  vient surtout d’une augmentation de la pression (manque de personnel pour plus de travail, multiplication des tâches, rendement…) et d’un manque de reconnaissance, notamment financière (un salaire insuffisant par rapport aux tâches demandées et au travail produit, un manque de reconnaissance du travail fourni, des objectifs contradictoires, absence de dialogue…).

Selon le sondage TNS Sofres Anact de 2013 sur la QVT

QVT : les attentes des salariés

QVT primordiale

41% des salariés considèrent la QVT comme un critère primordial de leur travail.

Selon une enquête CSA menée en 2015, sur la base de 1204 actifs des secteurs privé et public, travaillant en bureau.
Échantillon représentatif de la population française.

La qualité de vie au travail est la synthèse de plusieurs dimensions :
  • les relations humaines entre collègues
  • l’intérêt du travail
  • les relations avec la hiérarchie
  • la rémunération

Il s’agit pour les français d’une volonté d’épanouissement, de reconnaissance et d’équilibre de vie.
C’est tout simplement être bien dans son travail !

Selon le sondage TNS Sofres Anact de 2013 sur la QVT

QVT : « gagnant – gagnant »

En 2013 les salariés considèrent à 87% qu’une bonne qualité de vie au travail profite aux deux (salariés et entreprise). Seuls 5% pensent qu’elle profite principalement à l’entreprise et 8% aux salariés.

Globalement la qualité de vie au travail est perçue comme du « gagnant – gagnant » par les salariés et par les entreprises.

Selon le sondage TNS Sofres Anact de 2013 sur la QVT